Marie-Claude Jouvet écrivain
Nima Sarkechik
Richard Rittelmann
Omo Bello
Bourse Rideau Québec
Ludovic Tézier
Melba Recording
Le Choeur des Hivers
Emmanuel Krivine
Orchestre de Douai
Nos Focus
Conseil Québécois de la Musique
Jean-François Lapointe
  Communiqué 2012-2013  
  Agenda 2012-2013  
  Biographie  
  R.Presse Cléopâtre  
  R. Presse Ciboulette  
  R.Presse Carmen  
  ITV-AFP Ciboulette  
  ITV : La Presse.ca  
  ITV : Les Chroniques  
  ITV : Crescendo  
  ITV : RDV Opéra  
  ITV : 8ème Art  
  Liens : ITV Vidéos  
  Masterclasses  
  Agenda 2013-2014  
  Discographie  
Paul Gay
Choeur International
Isabelle David pianiste
Blandine Staskiewic
Orchestre Toulouse
Les Percussions de Strasbourg
 
 
C'est écrit dans la presse ; Carmen à l'Opéra de Marseille Octobre 2012
 
Sortir ici et ailleurs - 6 octobre 2012

...Oui, un grand oui, pour un grand bravo à Jean-François Lapointe, fringant Escamillo, (quel rôle ingrat quand même) baryton comme on n’en fait plus, matamore, hautain, de la race des Blanc, Massard, Borthayre… En un air tout est dit : je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu ! (Chistian Colombeau)
Retrouvez l'intégralité de la critique :
site Sortir ici et ailleurs
Photo opéra de Marseille C.Dresse
La Provence - 6 octobre 2012

...L'Escamillo de Jean-François Lapointe s'est montré scéniquement trés présent, et vocalement imposant. Le baryton a offert une prestation puissante à laquelle les puristes tatillons pourront reprocher un léger manque de nuances. Mais la ligne mélodique est sans faille. Là aussi le public ne s'y est pas trompé et l'a salué comme il le méritait. (Michel Egéa)
Zibeline - 11 octobre 2012

Jean-François Lapointe (Escamillo) possède des aigus de stentor, un art du chant et de la place exactes des voyelles en français exceptionnels. (Jacques Freschel)
La Marseillaise 11 octobre 2012

Toréador à la stature de taureau, Jean-François Lapointe campe un Escamillo moins imbu de lui-même qu’à l’accoutumée. Les graves sont parfois à la traîne mais le chant a de la puissance et on ne peut résister à son air du toréador. Frissons garantis ! (Patrick de Maria)
Les Chroniques de Benito Pelegrin - 13 octobre 2012

....Habile technicien, Jean-François Lapointe, baryton, privilégie l’aigu en le justifiant par le jeu, campant un personnage de bravache, triomphant de franchise et d’arrogance vocale, sûr de lui : c’est le coq paradant qui croit mériter la poule parce qu’il a un beau plumage et, s’il est vraiment chevaleresque dans la montagne, son éclat clinquant et son or dénoncent bien la réalité de la tauromachie : du théâtre, sanglant mais fabriqué. (13 Octobre 2012)
Opéradata Base - 14 octobre 2012

La maturité vocale de Jean-François Lapointe (Escamillo) lui permet d'affronter gaillardement le symbole machiste que représente le torero.

Toreador à la staure de taureau, Jean-François Lapointe campeun un Escamillo moinn imbu de lui-même qu'à l'accoutumé. Les graves sont parfois à la traine mais le chant a de la puissance et on ne peut résister à son air de toréador. Frissons garantis! (Patrick de Maria)


ConcertoNet - 16 octobre 2012

Quant au baryton canadien Jean-François Lapointe (Escamillo), il n'a pas besoin de surcharger une voix naturellement épanouie, et subjuge par une ligne de chant d'un raffinement peu coutumier dans cet emploi. (Emmanuel Andrieu)

 
février 2017
Dimanche 19 
Jean-François Lapointe- Tannhauser
Salle Garnier
Monte Carlo
Mercredi 22 
Jean-Francois Lapointe Tannhauser (Wolfram)
Opéra de Monte Carlo-Salle Garnier
Monaco
         
    accueil - © Viva concertino 2005 - tél.01.47.63.54.82 - - haut de page