Richard Rittelmann
Conseil Québécois de la Musique
Jean-Francois Lapointe 2009/2010
jean Francois Lapointe 2010/2011
Jean Francois Lapointe 2011-2012
jean-françois Lapointe 2008-2009
Auditorium du musée d'Orsay
Auditorium du musée d'Orsay
Laurent Campellone
Ludovic Tézier
Conseil quebecois de la Musique Musicora
Aristes en show case
Jean Philippe Lafont
  Tosca Genève 2005  
  Gioconda Liège 2006  
  agenda 2005 2006  
  Alfonso et Siroco  
  agenda 2006 2007  
  communiqué presse  
Philharmonie Luxembourg
 
 
Jean Philippe Lafont : La Gioconda à Liège juin 2006
 

Prise de rôle pour Jean Philippe Lafont. Il est Barnaba dans la Gioconda à l'opéra de Nice et de Liège

Une occasion de nous replonger dans les dédales de Venise où
Jean Philippe Lafont est l'homme de l'ombre qui tire toutes les ficelles…



La Gioconda est le seul opéra de Ponchielli qui a fait sa gloire. Cette sombre intrigue se déroule dans la Venise du XVIIe siècle autour des thèmes de l'espionnage, de la délation, de la cruauté du pouvoir des Doges et de celui de l'Inquisition. Le célèbre librettiste de Verdi, Boito, s'inspire ici d'une pièce de Victor Hugo, Angelo tyran de Padoue.



Barnaba, dans La Gioconda, c’est un rôle "noir"…Chanteur et espion - fonctions compatibles uniquement à l'opéra…! - membre du Conseil des Dix, redoutable institution qui renforce le pouvoir du Doge de Venise dans l'ombre de l'Inquisition, Barnaba déroule ses sombres machinations dans une langue vocale et théâtrale pleine d'inquiétante étrangeté. Entre violence du désir amoureux, perfidie et ambition démesurée.



Grand connaisseur du répertoire lyrique italien, Jean Philippe Lafont, s'est illustré magnifiquement dans les grands rôles Verdiens (Falstaff, Macbeth, Rigoletto, Nabucco, Iago, etc.), cette prise de rôle dans une œuvre musicale d'esprit plus moderne, déjà tournée vers l'expression dramatique de l'opéra vériste, constitue un véritable renouveau. Une prise de rôle enthousiasmante pour ce baryton féru des rôles maléfiques (Scarpia dans Tosca, Dapertutto, Lindorf et Coppelius dans Les Contes d'Hoffmann, Méphistophélès dans La Damnation de Faust, etc)



Pour ce fort tempérament qu'est Jean-Philippe Lafont, le rôle de Barnaba a tout pour plaire : depuis l'évocation des sinistres prisons vénitiennes dans son magistral monologue du 1er acte jusqu'à sa déclaration d'amour délirante à une mourante qu'il veut encore posséder, juste avant la retombée du rideau : tout dans ce rôle est manigance, noirceur et folie ….

Liège du 16 au 24 juin 2006


Metteur en scène Jean-Louis Grinda
Direction musicale Alain Guingal

La Gioconda Anna Shafajinskaia
Laura
La Cieca Valerie Marestin
Enzo Grimaldo Maurizio Comencini
Barnaba Jean Philippe Lafont
 
         
    accueil - © Viva concertino 2005 - tél.01.47.63.54.82 - - haut de page